Avant l’invasion de pyrale – Méthodes préventive

Résultat de recherche d'images pour "pyrale du buis"

Bien connaître son ennemi

Avant de vous lancer dans une attaque sans précédents, il est de bon ton de bien connaître son ennemi. Dans ce cas il s’agit de la chenille de Cydalima perspectalis. La chenille s’attaque jusqu’à présent uniquement au buis de nos jardins et ne s’attaque pas aux autres végétaux. Elle mange les feuilles et aussi l’écorce. Les dégâts sont très conséquents et peuvent mettre fin à la vie de vos buxus en une saison. Le papillon fait entre deux à trois cycles par ans surtout avec le climat actuel. Il n’y avait pas de prédateurs connus dans nos contrées jusqu’à présent mais il semble que certains oiseaux de chez nous commencent à s’y intéresser. Le moineau semble être intéressé mais il y a de forte chance que les autres oiseaux de nos jardins s’y intéresse également : la mésanges, le troglodyte, les étourneaux (tant pis pour les cerises),…

Résultat de recherche d'images pour "moineau"

Après cette étude approfondie de la biologie de notre ravageur, voici les méthodes de luttes applicables en prévention de ce fléau. Il est certain que la combinaison des méthodes de luttes sera gage de réussite. C’est ce que l’on appelle techniquement de la lutte intégrée. En mettant en place ces différentes techniques vous arriverez à réduire considérablement les dégâts sur vos buis.

Une première technique préventive est une technique  régulièrement utilisée en agriculture biologique. Elle consiste dans la pose de piège à phéromones. Ces pièges attirent les papillons mâles. Cela permet non seulement de capter un grand nombre de spécimens mais aussi et surtout de vous indiquer que le papillon est présent et que donc une invasion de chenille devrait suivre immanquablement. Il faut placer ce piège dés le mois de mai et il vous permettra déjà de lutter considérablement contre l’invasion. Il est très efficace et grâce aux recharges vous pourrez l’utiliser d’année en année. Si vous en achetez un, profitez de l’occasion pour acheter aussi des recharges vous ferez des économies de livraison…

Il est important de souligner que cette méthode est préventive et que vous devez donc l’appliquez même (et surtout) si vos buis ne sont pas encore attaqués. Si ils sont déjà attaqué cela ne réglera aucunement les attaques en cours  mais diminuera les attaques à venir ! Don’t forget it !

Voici le lien pour l’achetez directement mais vous en trouverez aussi dans toute bonne jardinerie

 

Avec ça, on est bien pour 1 an…   

Une deuxième méthode à mettre en place absolument si ce n’est pas déjà fait : installation de nichoir à oiseaux.

En effet les oiseaux, dans nos jardins sont les plus grands prédateurs de chenilles. Il est d’ailleurs certains que si nos oiseaux n’avaient pas autant désertés nos contrées nous n’en serions pas là avec nos pauvres buis. Il faut donc les inviter au jardin en installant un deux ou trois nichoirs en fonction de vos possibilités. (voir mon future article sur les oiseaux au jardin)

Voici mon choix pour les moineaux : 

et celui pour les mésanges : 

 

 

 

Un dernière technique qui fonctionne très bien, mais qui sera éventuellement destinée seulement au professionnel qui cultive le buis en rangée ou si vous n’avez que peu de sujets et que l’esthétisme vous importe peu :  Les filets.

Vous pouvez trouver des filets en cliquant sur les liens suivants :

Filet anti insecte Romberg 2*4m

filet anti insecte 5*5m

Retour à l’acceuil